Nos expositions

1871 & 1911 Un héritage à redécouvrir

La maison du Kochersberg propose exceptionnellement deux expositions : "1871 & 1911 Un héritage à redécouvrir" et "Au pays enchanté de Joustra"

L'école pleure les provinces perdues

1871 & 1911 Un héritage à redécouvrir

 

1871, l’Alsace-Lorraine est intégrée à l’Allemagne en cours d’unification

 

L’exposition présente brièvement la Guerre franco-prussienne et la création d’un « Reichsland » composé de l’Alsace, à l’exception de Belfort, et d’une partie de la Lorraine. Intégrée au nouvel Empire allemand, la population locale fait face à un dilemme : rester dans le nouveau Reichsland Elsaβ-Lothringen et ainsi devenir allemande ou rejoindre la France et opter pour la nationalité française. 

 

Une « Belle Époque » alsacienne-lorraine ?

 

La Terre d’Empire profite de la prospérité d’une Allemagne devenue la première puissance économique d’Europe au tournant du XXe siècle. Le dynamisme des usines mécaniques et textiles, des associations animant la vie culturelle et sportive, le développement de l’activité bancaire, des infrastructures routières et ferroviaires, un nouveau style architectural et le rayonnement de la Kaiser-Wilhelms-Universität marquent profondément le Reichsland. De même, l’adoption des lois sociales bismarckiennes, la création des sociétés à responsabilité limitée ou l’entrée en vigueur du Code civil allemand constituent des avancées majeures pour une Alsace-Lorraine qui, à partir des années 1890, évolue vers une autonomie politique et juridique élargie, jusqu’à obtenir une Constitution en 1911.  

Construction d'un foudre à Melfort
La synagogue et gare Napoléon III quai Kléber

Le droit local, symbolique de l’héritage du Reichsland

 

Après-guerre, l’ensemble du droit français n’est pas réintroduit dans les « provinces reconquises ». Ainsi, jusqu’en 1925, la désannexion provoque indirectement la formalisation, dans l’ordre juridique français, d’un corpus propre aux départements recouvrés et toujours en vigueur : le droit local alsacien-mosellan. Une présentation de ce processus juridique inédit, réalisée en collaboration avec l’Institut du Droit Local, conclut l’exposition.

Animations 

 

Les conférences ont lieu dans la salle du Koeur attenante au musée dans la limite des places disponibles et en fonction des autorisations liées au contexte sanitaire actuel. Entrée libre et réservation obligatoire.

A ce jour les animations sont suspendues.

Des livrets pédagogiques sont à disposition des familles pour que la visite soit plus ludique pour les enfants :
Niveau 1 - Maternelle CP
Niveau 2 - CE et CM1
Niveau 3 - CM2 et 6e
Niveau 4 - Collège 5e, 4e, 3e

 

L'Alsacienne et la Lorraine unies sous la vigne
Au pays enchanté de Joustra

 

Au pays enchanté de Joustra

 

Une fabrication strasbourgeoise

 

La Société des Jouets de Strasbourg (Joustra) est fondée en 1934 au Neudorf par les frères Paul et André Kosmann. Après la Seconde guerre mondiale, Joustra connait un nouvel essor en distribuant des catalogues en couleur et en proposant des produits innovants. Les animaux animés par un moteur à friction ou avec remontoir connaissent un beau succès.  Les produits bon marché sont progressivement remplacés par des jouets haut de gamme, dotés de mécanismes complexes, comme par exemple l’auto miracle.

 

Fabricant de jouets n°1 en Europe

 

Dès 1960, Joustra devient le premier fabricant de jouets mécaniques d’Europe. Ils sont animés par un remontoir à clef ou à friction ou avec un moteur électrique à piles pour les jouets téléguidés. La tôle laquée est peu à peu complétée ou remplacée par du plastique. En 1969, l’entreprise est rachetée par Edmond Rothschild. La société rejoint d’autres fabricants dans la Compagnie Générale du Jouet. En 1970 les jouets téléguidés sont supplantés par les jouets radiocommandés et Joustra reste bien placée sur le marché. Malheureusement l’entreprise est vendue en 1982 et les très nombreux salariés, essentiellement féminins, sont licenciés. L’activité se poursuit actuellement à travers la société Heller située en Normandie.

Au pays enchanté de Joustra
Au pays enchanté de Joustra

Une présentation de plus de 150 jouets

 

Au rez-de-chaussée de la Maison du Kochersberg, une première table présente l’évolution des matériaux et de la mise en mouvement des jouets, entre 1934 et 1982. Une autre fait la part belle aux petits sujets bon marché animés par friction. Celle du fond accueille un train monorail et son jumeau se déplaçant sur deux rails. La grande vitrine expose les engins militaires, de la police et de l’aérospatiale. À proximité sont rassemblés l’ensemble des nombreux jouets présentés dans le catalogue de 1952.  Le tout est survolé par des avions et hélicoptères qui se projettent en ombres chinoises sur les murs. Vous pourrez y retrouver l’avion mythique de Saint Exupéry.

Par ici, pour
Continuer votre visite
Le Musée
Le Musée
Exposition permanente
Exposition permanente
Infos pratiques
Infos pratiques